Mon travail nait de recherches sur la matière et la couleur et de préoccupations environnementales et féministes. Je réalise des séries d’œuvres d’un même corpus en utilisant des procédés de fabrication de natures différentes. Je pratique simultanément le dessin, la peinture, l’estampe et la sculpture, souvent dans une même œuvre.  La couleur y prend une place prépondérante, tantôt criante, tantôt subtile. Mon travail traite principalement de féminité et de marginalité et exprime ma désolation par rapport à la place de la femme dans le monde et dans l'histoire.

Présentement, je travaille en sculpture dans une perspective installative. Mes réflexions sur l’espace d’exposition m’ont amenée à chercher des façons de le détourner et de l’intégrer. L’architecture est entrée dans ma démarche et elle est le point de départ de mes recherches. J’allie des moulages très délicats avec des éléments architecturaux bruts et j’exploite le contraste entre l’art et le meuble et les contrastes de matières.

 J’utilise les mêmes procédés et matériaux que ceux utilisés pour la construction de bâtiment et mon but est que le lieu devienne l’œuvre. Les pièces que je présente se situent entre le meuble dysfonctionnel et la sculpture. J’y intègre des éléments minutieux qui contiennent des références à la femme emprisonnée, dissimulée ou à des humains qui présentent un vide évident. Je soulève des questions liées à l’inconfort et à l’inadéquation avec son environnement et/ou son entourage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                   

13autoportrait.jpg